Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Géraldine en Guadeloupe
  • Géraldine en Guadeloupe
  • : Venez partager notre vie en Guadeloupe, notre quotidien mais aussi mes humeurs, mes rencontres, mes sorties, mes lectures... Un peu de tout en fait !!!
  • Contact

Des vacances en Guadeloupe ?

Piscine-2

3 novembre 2008 1 03 /11 /novembre /2008 20:09
Vous deviez vous dire : "Tiens, ça fait longtemps qu'elle ne nous parle plus de ses lectures !". Rien d'étonnant à cela puisque j'avais entamé le prix Goncourt 2006 "Les Bienveillantes" de Jonathan Littell. Et il fait tout de même 1390 pages !
L'histoire : "En fait, j'aurais tout aussi bien pu ne pas écrire. Après tout, ce n'est pas une obligation. Depuis la guerre, je suis resté un homme discret ; grâce à Dieu, je n'ai jamais eu besoin, comme certains de mes collègues, d'écrire mes mémoires à fin de justification, car je n'ai rien à justifier, ni dans un but lucratif, car je gagne assez bien ma vie comme ça. Je ne regrette rien : j'ai fait mon travail, voilà tout ; quant à mes histoires de famille, que je raconterai peut-être aussi, elles ne concernent que moi ; et pour le reste, vers la fin,j'ai sans doute forcé la limite, mais là je n'étais plus tout à fait moi-même, je vacillais, le monde entier basculait, je ne fus pas le seul à perdre la tête, reconnaissez-le. Malgré mes travers, et ils ont été nombreux, je suis resté de ceux qui pensent que les seules choses indispensables à la vie humaine sont l'air, le manger, le boire et l'excrétion, et la recherche de la vérité. Le reste est facultatif."
Le sujet est grave : un officier SS narre sa participation (plus passive qu'active) aux massacres des juifs et autres peuplades durant la 2nde guerre mondiale. Mais celui-ci ne porte pas de jugement, il raconte les faits tels quels et ceci nous mène peu à peu à se poser la question cruciale : "Qu'aurions-nous fait dans de tels circonstances ?". C'est dérangeant, le récit est truffé d'images horribles sur cette période noire de l'Allemagne. En même temps, la lecture n'est pas facilité par des thermes Allemands de la hierarchie militaire : Oberstgruppenführer, Standartenfürer, Hauptfeldwebel ou encore Hauptwatchtmeister... Difficiles à prononcer, et qui m'ont fortement ralentis dans ma lecture, l'alourdissant considérablement. J'ai eu beaucoup de mal à le finir. Certains passages (retour en arrière sur son enfance, longue période de délire...) sont franchement rébarbatifs. Je dois dire que vers la fin, j'ai même sérieusement pensé abandonner. Mais je voulais aller jusqu'au bout...
En résumé, celà m'a appris beaucoup de chose sur cette période et les motivations de chacuns du point de vue Allemand. Et même si je ne peux pas juger, je peux au moins comprendre comment certaines personnes se sont retrouvées dans une telle idéologie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Géraldine - dans Bouquins
commenter cet article

commentaires

Régis Hulot 12/11/2008 09:39

Un peu déconcerté par cette vision et ce commentaire sur un livre qui représente pour moi une sorte de miroir déformant dans lequel vient se refléter des ouvrages romanesques comme "La mort est mon métier" de Robert Merle ou scientifiques comme "La destruction des juifs d'Europe" de Raul Hilberg.
Vous pouvez vous référer à mon blog où je cite, deux ans après sa lecture, les quelques mots de présentation qu'on m'avait demandé d'écrire.

Géraldine 12/11/2008 13:34


Je suis intimement convaincue qu'un livre est diversement abordé en fonction du propre vécu du lecteur mais aussi de ses précédentes lectures, ses expériences passées, son âge, si il est néophyte
sur le sujet... Surtout lorsqu'il s'agit, comme ici, d'un sujet difficile. Je suis sûre qu'il y a une multitude de réactions différentes de lecteurs sur ce roman. Alors, je peux comprendre votre
commentaire.


Laurence* 05/11/2008 15:56

Merci ! Je ne l'ai pas encore lu, mais on m'a proposé de me le prêter...

J'aime beaucoup partager les impressions sur nos lectures... Dans la ville que j'ai quitté cet été, je faisais partie d'une "bibliothèque"... C'est un groupe de filles (ben oui, souvent ce sont les filles qui cherchent et trouvent des occasion de papoter, non ?) qui une fois par mois se réunissait autour d'un café/thé et petits gateaux pour échanger impressions et bouquins... C'était super ! Et j'ai l'intention d'essayer de créer un groupe de ce genre ici... Est-ce que cela te dirait d'en faire partie ?

Géraldine 05/11/2008 20:10


Bon, à part que je ne bois ni café ni thé ;-) pas de problème pour ce genre de groupe. Qu'est-ce que les filles n'iraient pas inventer pour pipelletter entre elles,
hihihi !